En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Le projet de la Ligue Sport Boules M1
le 20-03-2021
par Rédaction Sportive

Les chefs d'équipes réunis derrière le président Bernard Daubard au centre  

Le projet pour la Ligue Sport Boules M1

Tous les chefs de quadrettes de la Ligue M1 ont été conviés par le président Bernard Daubard, pour une réunion effectuée soit en présentiel soit en visioconférence. Un rendez-vous important car un projet leur était soumis pour la relance de cette compétition pour cette fin de saison mais aussi pour 2021/2022.
Bernard Daubard a souhaité que l’épreuve reparte, au moins, pour trois raisons. Elle est la vitrine de la discipline et les étapes réalisées l’an passé, avant le confinement, ont démontré qu’elle fait se déplacer un nombreux public averti ou non. Il a précisé qu’elle permet aux athlètes de haut-niveau, de pouvoir jouer en compétition. Cela représente un plus avant les grandes échéances internationales qui se profilent dès septembre. 

Les remerciements du président

Avant d’entrer réellement dans le cœur des débats, le président fédéral a sincèrement remercié celles et ceux ayant contribué à la réussite des premières étapes. En premier lieu, il a loué l’importance du Groupe GDP Vendôme et de son patron Jean-François Gobertier. Par leur apport, tant financier qu’humain, il a permis un véritable succès. Les collaborateurs de Jean-François Gobertier dont Fabrice La Posta ont également été mis à l’honneur. Les remerciements sont aussi allés aux municipalités organisatrices, aux associations sportives, aux bénévoles et à l’ensemble des équipes et leurs joueurs. 

Alain Thevenin, Bernard Daubard et Hubert Chanel
La Fédération reprend les rênes de la Ligue Sport Boules M1

La FFSB était liée avec Jean François Gobertier via le groupe GDP pour la gestion de la ligue pendant les 2 saisons 2019/2020 et 2020 / 2021. A la suite de la crise sanitaire la saison 2019/2020 a été tronquée et GDP a fait part de son intention de ne pas assurer la gestion de la saison 2 (2020/2021). Plutôt que d’entrer dans de longues et fastidieuses polémiques, la FFFSB a décidé de prendre en main le destin de la Ligue M1 et d’en assurer la gestion. À certains chefs de quadrettes s’étonnant du retrait de Jean-François Gobertier, Bernard Daubard a confirmé qu’il n’était pas de la volonté de la Fédération mais de celle du patron de GDP Vendôme, signifiée par ailleurs dès mars 2018. 
Sachant l’importance de la pérennité de la nouvelle ligue sports boules M1 aux yeux de Jean François Gobertier, et au regard de l’immense apport de ce dernier au sport Boules et la FFSB , le président a précisé qu’une fois le projet entériné, il reprendrait contact avec lui pour présenter le projet de compétition d’une part et d’autre part d’une nouvelle forme de partenariat le cas échéant. 
Une Cellule Ligue M1 a été mise en place pour la gestion technique de l’épreuve. Elle est composée du président, du Directeur technique national, du Contrôleur de gestion, des présidents des commissions sportives et traditionnel, trois chefs d’équipes et deux joueurs de Ligue M1. 
La grande nouveauté réside en la création envisagée d’une société par actions simplifiée (SAS). Elle a en charge la gestion budgétaire de la Ligue M1. La Fédération détient 67 % du capital et 33 % est réservé au Collectif. 


Les partipants attentifs à la lecture du projet 

Relancer la Ligue M1

Il a été précisé aux participants que la reprise de la Ligue M1 est conditionnée par la situation sanitaire. Le président souhaite que le retour sur les jeux s’effectue en mai, pour l’ensemble des catégories. Impérativement, il faut que la Ligue M1, en sa qualité de locomotive, entraîne dans son sillage, l’ensemble des licenciés. 
Pour la fin de saison, la FFSB a prévu 4 étapes de Ligue M1. Le but avoué par Bernard Daubard est que cette reprise redonne le goût et l’envie aux joueurs de M1. Il n’y aura pas de classement établi. Un chef d’équipe a fait remarquer que certains joueurs préféreraient s’abstenir en raison du risque lié au virus. Le président a répondu qu’il comprenait cette position mais que dans tous les cas, les épreuves auront lieu. 
Le but avoué est de préparer au mieux la saison 2021-2022. . Pour cela il s’agira dans un premier temps de finaliser les termes de nouveaux accords avec GDP Vendôme quant à la succession de la gestion de la ligue M1, concernant notamment les éléments de communication, l’utilisation du site et la gestion des villes étapes, celles qui en particulier accueilleront des étapes faisant l’objet de retransmissions télévisées.
Pour la saison à venir, 10 ou 12 étapes sont prévues (3 ou 4 devraient être télévisées), en fonction des possibilités du Pentecôte et des championnats de France. 
Bernard Daubard a présenté le budget prévisionnel. Il a demandé aux chefs de quadrettes une réponse assez rapide afin de pouvoir travailler sur le projet. 



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales