En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Audience TV: la Ligue M1 en tête de classement
le 02-03-2020
par Philippe Perroud
La Ligue M1 trouve son rythme sur Sport en France


A l'image de Guillaume Abelfo, la Ligue M1 trouve sa cible sur Sport en France (Php)

Le sport boules est diffusé depuis les débuts de la chaine Sport en France, fin mai 2019. Il été exposé au travers de plusieurs sujets, entre les retransmissions de compétition et les magazines. Un peu plus de neuf mois après sa mise en activité, la chaine a publié jeudi un bilan de ses activités, d’où il ressort qu’elle a mis en avant 78 disciplines sportives et commence à s’installer dans le paysage audiovisuel et à pouvoir activer les instruments de mesure d’audience. 
Elle a ainsi pris sa place dans les guides TV des opérateurs, ce qui facilite la lecture des programmes, et elle voit son audience s’installer. Y compris dans les replays, qui représentent un quart de l’audience globale de la chaine, avec une montée en puissance exponentielle depuis novembre : les scores en quatre mois sont passés de 5 000 à 250 000 vues. 
Dans le classement des replays, la Ligue M1 sport-boules apparait au premier rang, devant des disciplines comme le volley ou le hand, ce qui a été souligné par le président du CNOSF. «  Denis Masseglia s’est félicité de ce résultat parce qu’il illustre que toutes les disciplines ont leur place sur cette chaine, dont la raison d’être est bien d’offrir des fenêtres de médiatisation à tous les sports. Le nôtre a fait le choix de s’investir dans cette nouvelle chaine dès ses débuts, et les résultats commencent à se concrétiser » rapporte Yves Piriac, vice-président chargé de la communication à la FFSB.
Pour Philippe Coquet, « c’est un résultat intéressant et encourageant pour nous mais aussi pour la chaine qui peut mesurer l’intérêt porté à notre discipline et à cette compétition. On ne veut de mal à personne, mais on ne va pas pleurer si on fait des scores supérieurs à d’autres disciplines » sourit le président de la Fédération. 

"Des choix payants"

A mi-parcours de sa première phase, la Ligue Sport-Boules M1 commence à trouver son rythme dans son activité et donc aussi dans les retransmissions. Les fenêtres de diffusion ont été fixées (le vendredi de 12 h à 16 h pour les demi-finales et le samedi de midi à, et  14 h pour la finale). Fabrice La Posta, organisateur de l’épreuve reçoit la nouvelle avec satisfaction: « c’est à la fois une agréable surprise, car on fait mieux que certaines disciplines plus médiatisées, mais aussi le constat que certains choix sont payants. La chaine Sport en France propose des horaires intéressants et réguliers, avec un premier créneau le vendredi entre douze et seize heures, et la finale le samedi de dix heures à midi. Cela permet de donner des repères. Autant les gens avaient eu un peu de mal à s’y retrouver au départ, autant c’est devenu clair. La chaine joue le jeu avec nous, et la notion de feuilleton se met en place. C’est dans ce sens de créer un feuilleton qu’on avait voulu un calendrier régulier (une étape par quinzaine). Je pense aussi que certains choix sont payants, comme l’application de la règle des 45 secondes. Cela rend le jeu plus vivant. On a calculé que cela permet un gain moyen de trois minutes par mène ».
Nouvelle chaine, nouvelle compétition : leur rencontre fonctionne. Mais il faut aussi s’installer dans la durée. « C’est bien pour cela que nous continuons de proposer des sujets pour les différents magazines diffusés sur Sport en France, ainsi que, grâce à notre diversité, d’autres compétitions que la quadrette. Nos premières épreuves diffusées sur Sport en France ont été le tir sportif, et les finales des championnats de clubs à Balaruc sont au programme » souligne Yves Piriac.

Les caméras ont pris leur place dans le paysage de la Ligue M1 (Php)



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales