En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Ligue Sport-Boules M1: première étape à Balaruc
le 07-12-2019
par Philippe Perroud

Annecy premier vainqueur d'étape

Ce n’était pas une surprise de retrouver Annecy et Rumilly en finale, deux formations attendues dans le carré final de cette Ligue M1. Cela en fut une de voir la formation Challamel entrer si timidement dans la partie. Le temps de repos entre sa demi-finale et cette ultime rencontre ne lui aura pas été aussi bénéfique que Sébastien Belay l’espérait, alors que l’enchainement a été plus fluide pour la Team Moncenis.

Malgré une première annulation de Chirat, le score montait vite à 6-1 en faveur d’Annecy. Chirat devait encore taper deux autres buts et Rumilly, après l’entrée de Challamel à la place de Persico parvenait seulement à créer une opposition boule à boule. Mais même dans ce contexte plus équilibré, la formation La Posta tirait les marrons du feu pour signer son succès (8-2) et devenir le premier vainqueur de l’histoire de la Ligue Sport-Boules M1.

« Oui on en est mal entré dans la finale, il faut aussi dire qu’on a perdu l’habitude de jouer quatre parties de cette densité dans la même journée, on a n’a pas assez bien joué tout simplement et eux ont été très bons » résume Sébastien Belay. « On a bien maitrisé en effet cette finale, mais il ne fallait pas que ça dure plus longtemps » sourit-il en faisant aussi allusion à l’enchainement de quarte parties. « Mais il y a  évidemment le plaisir de gagner, et d’être les premiers à le faire dans cette nouvelle compétition. En espérant en gagner d’autres ! »

Finale: La Posta (Annecy) bat Challamel (Rumilly) 8-2 (2-0, 2-0, 3-0, 3-1, 6-1, 6-1, 6-1, 7-1, 7-1, 7-2,8-2,8-2)

Annecy : Dubuis, Condro, Micoud, Reyne

Rumilly : Persico (puis Challamel), Benoit, Belay, G.Chirat

Le Team Moncenis La Posta rejoint Rumilly en finale

Le nouveau format fait jouer dans le même temps une demi-finale et les troisièmes parties des groupes 3 et 4. Il faudra s’y faire, comme il faudra intégrer que les égalités à trois au classement sont départagées d’abord par l’addition des points faits. 
Dans le groupe 3, tout le monde était é égalité avec un succès. Les deux vainqueurs de la troisième partie savaient qu’ils seraient départagés par le résultat de leur propre confrontation. Levieux (Fontaine) vainqueur de Balazuc sera donc en demi-finale contre La Posta, et Gondrand, qui a dominé Bresciano, est deuxième.
Pendant ce temps, la première demi-finale a vu une grosse opposition entre Challamel et Didona. Rumilly a rapidement pris les devants (4-0 puis 7-1). 
« On avait l’impression de mal jouer, mais on était à six ou sept boules réussies. C’était moins bien que Rumilly qui faisait le plein » note Laurent Béraud. 
« C’était important de faire la course en tête » estime Sébastien Belay. Rumilly a eu besoin de défendre son avance car son rendement a légèrement décliné tandis que St-Vulbas haussait le ton. C’était suffisant pour inverser la tendance. 
« On s’est adapté aux faits de jeu, j’ai plus pointé que d’ordinaire, on a laissé les clés du camion à Greg (Chirat) » poursuit Belay. Les trois annulations de Chirat confirmaient les faits : la fin de partie était sous l’emprise de St-Vulbas. Mais Rumilly a réussi à garder la tête jusqu’au bout, pour l’emporter sur le score de 8-6.
Il attend désormais son adversaire en finale. « On a joué quatre parties intenses, le temps de repos sera bénéfique » dit Sébastien Belay.

Le cas de figure s’est présenté dans le groupe 4 avec la victoire de Dulac et celle de Faure qui a battu La Posta. Ce dernier a cependant laissé faire un point de trop à Annecy, qui a ainsi sauvé la qualification. Valencin se console avec les quatre points de bonus dévolus au deuxième, mais aurait peut-être, à 12-6, dû opter pour une autre stratégie, car la première place leur serait revenue si les Isérois avaient laissé le Team Moncenis à 6 points.

La Posta prend la mesure de Levieux

Malgré « quelques moments de flottement », comme le souligne Gérard Condro, Annecy a maitrisé sa demi-finale face à Fontaine. « C’est toujours important de bien débuter, c’est ce qu’on a réussi à faire ». Le Team Moncenis est en effet monté à 8-2, puis 11-3, ce qui a laissé sans conséquence le coup de quatre enchaîné par Fontaine (11-7).

« Il faut s’adapter au rythme, on enchaine quatre parties aujourd’hui » notait encore l’expérimenté Condro avant la finale où Annecy a rejoint Rumilly.Dans les parties de classement, Goffi, Garcia, Gondrand et Balazuc ont pris les deux points.

Avant la finale (qui attribuera 4 points à son vainqueur) le classement s’établit ainsi: 

1.Challamel 16 points ; 2.La Posta 14 ; 3.Didona 12 ; 4.Gondrand, Levieux et Garcia 10 ; 7.Goffi et Faure 8 ; 9.Dulac et Balazuc 4 ; 11.Bal, Rougies, Mancuso et Bresciano 2 ; 15. Landraud et Miotto 0

Xavier Challamel dans le fauteuil de leader avant la finale (Php)

Résultat 3e partie
Groupe 1 : Challamel-Landraud 11-6; Rougies-Garcia 2-13
Groupe 2 : Didona-Goffi 12-9; Bal-Mancuso 7-9
Groupe 3 : Balazuc-Levieux 7-12; Bresciano-Gondrand 4-13
Groupe 4 : Dulac-Miotto 13-1; Faure-La Posta 12-8
Classements
Groupe 1 : 1.Challamel (3-0) 12 pts ; 2.Garcia (2-1) 8 ; 3.Rougies 2 ; 4.Landraud 0.
Groupe 2 : 1.Didona (3-0) 12 pts ; 2. Goffi (1-2) 6 ; 3. Bal (1-2) 2 ; 4. Mancuso (1-2) 2.
Groupe 3: 1.Levieux (2-1) 10 pts; 2.Gondrand (2-1) 8 pts; 3.Balazuc (1-2) 2 pts; 4. Bresciano (1-2) 2.
Groupe 4 : 1.La Posta (2-1) 10 pts; 2.Faure (2-1) 8; 3.Dulac (2-1) 4; 4.Miotto (0-3) 0.
Parties de classement:
Garcia-Bal 13-1; Gondrand-Dulac 9-8; Goffi-Rougies 13-2; Faure-Balazuc 4-5.


Challamel et Didona en demi-finale

Rumilly et Saint-Vulbas s’affronteront en demi-finale. Les deux formations ont terminé la phase de groupe en faisant le plein de victoires et donc de points. C’est comme au Grand Prix ce l’Eurovision et le fameux twelve points (douze points) qui se décomposent ainsi : trois victoires à deux points et le bonus de six points.

En revanche, Landraud qui a également subi la loi de Rumilly, termine prématurément cette première étape avec la cuillère de bois et zéro point. Garcia et Rougies auront encore l’occasion de se disputer les deux points en jeu dans la partie de barrage.
Pour Challamel la suite sera donc une demi-finale contre Didona. Cela aurait pu être face au Lyon Métropole de Goffi qui a mené 9-1 face à St-Vulbas, mais n’a pas su rajouter quand il le fallait et a fini par payer un tir en souffrance. S'est rajoutée la malchance de ce but que Mateo Mana a vu ricocher sur sa boule et rester dans le jeu, offrant un coup de cinq permettant à Didona de passer devant peu avant la sirène (11-9). Goffi, au lieu d’une demi-finale, jouera la partie de classement contre Bal.

Après la 2e partie: Balaruc en souffrance sur ses terres
Sur ses terres, Balaruc n’a pas encore décollé, et se retrouve avec deux défaites au compteur. Vendredi soir, sa partie tant attendue en ouverture contre Sète avait tenu toutes ses promesses, avec un scénario de feu. Avec 7 annulations, dont 6 pour Molager, la formation Landraud avait fait le spectacle, mais en fin de compte, Sète avait tiré les marrons du feu sur un score rare (3-1), en s’appuyant sur des pourcentages de réussite haut de gamme (90% au tir, 28/31, et 75% au point).

Un site magnifique (Php)

Balaruc n’a peut-être pas su passer à autre chose, car ce samedi matin, son entrée en matière a laissé à désirer face aux Niçois de Rougies, qui ont vite fait le trou (11-0). « On est bien partis » dit Patrick Esclamenti, « mais c’est parce qu’ils ont manqué les buts. Après, c’est une belle équipe, ils ont les moyens de revenir et c’est ce qu’ils ont fait ». Mais à 7-11, Balaruc qui avait les boules en mains pour poursuivre sa remontée n’a pas passé le cap. 
« C’est les boules, on avait l’occasion de marquer. On est à deux défaites dans un groupe costaud » note Patrice Landraud.
« C’est vrai qu’on est très heureux d’avoir marqué quatre points dans ce groupe, car les trois autres équipes (Landraud, Garcia, Challamel) seront au final cette année dans le top 6 » pronostique Esclamenti.
Il va quand même falloir que Landraud réagisse dans la dernière partie de groupe face à Challamel. 
>>>Didona oui mais… St-Vulbas a certes battu Mancuso, mais après avoir mené 11-0, les joueurs de l’Ain ont un peu tardé à conclure, ce qui a un peu agacé Albert Didona. « C’est important de ne pas perdre de l’énergie ». Le patron est attentif à tous les détails… Le voilà seul en tête, Goffi ayant échoué d'un rien face à Bal.
>>>Challamel en tête. Le score (1-11) est peut-être sévère pour Garcia, mais le résultat est logique. Dominateur, Rumilly prend la tête du groupe 1 tandis que Sète peut regretter deux buts tirés par Romain Garcia mais qui ne se sont pas perdus.
>>>La Posta en cannibale. Dans le groupe 4, c’est Annecy qui en tête avec deux victoires. 13-0 la veille contre Miotto, puis 13-1 face à La Tour-de-Salvagny. Faure a souffert pour se défaire de Miotto qui est longtemps resté au contact (4-2) avant que Valencin enfonce définitivement nt la porte (11-2). Les Isérois peuvent encore espérer se qualifier, mais cela passe par un succès contre Annecy… en espérant que Dulac ne créé pas une égalité à trois, car Annecy a mis la barre du goal-average (+25)  très haut.

La Tour-de-Salvagny (Php)

>>>Tous à égalité. Dans le groupe 3, tout le monde est à une victoire. La CRO Lyon a dominé Fontaine et La Côte-Saint-André a renversé la table en fin de partie contre Joyeuse. Mené 5-9, Gondrand a égalisé par un coup de 4 avant de rafler la mise. Il y aura donc deux équipes à égalité en tête après la troisième partie et besoin d’un départage à la différence points faits-points laissés faire.

Les résultats 2e partie
Groupe 1 : Challamel-Garcia 11-1; Rougies-Landraud 13-7
Groupe 2 : Didona-Mancuso 13-6; Bal-Goffi 10-9
Groupe 3 : Balazuc-Gondrand 9-11; Bresciano-Levieux 11-2
Groupe 4 : La Posta-Dulac 13-1 ; Faure-Miotto 13-2




Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales