En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Mondial Rafa Volo, Tucuman 2019 : la voix de nos athlètes
le 03-03-2019
par #mundialtucuman2019
J-2 pour l'ouverture du Mondial de Raffa Volo à Tucuman. L'équipe de France est en route pour l'Argentine : le pays sud-américain connait une belle fin d'été avec des températures annoncées à 30°.

La France sera représentée par Meriem Tahraoui, Sabrina Rouault et Aurélien Corbihan. Nous leur avons posé quatre questions, l'occasion de mieux les connaître.

   >>> Réagissez sur ce Mondial avec le #mundialtucuman2019

Meriem Tahraoui représentera la France en simple féminin

Quand, comment et pourquoi la Raffa Volo ?
Meriem Tahraoui : Il y dix ans en arrière, j'ai découvert cette discipline par hasard. Par la rencontre d'une personne qui m'a parlé de la raffa volo, que je ne connaissais pas. Alors j'ai essayé et j'y ai pris goût. J'ai rejoint le club de Plaintel il y a deux ans et demi maintenant.

Sabrina Rouault : J'ai découvert la raffa volo il y a une vingtaine d'années dans le Morbihan. Mais je pratique cette discipline depuis environ sept ans.
Le fait que tout doit être annoncé ne laisse pas beaucoup de place au hasard. Cela demande de l'adresse et de la stratégie. J'aime ce côté "carré" 😊. 

Aurélien Corbihan : Cela fait maintenant quelques années que je joue à la raffa, avec au départ aucune ambition précise et juste l’envie d’apprendre la discipline. La raffa était un moyen de s’amuser l’hiver pendant la période creuse des boules en Bretagne. Au fil du temps, on se perfectionne et on s’intéresse à de plus grandes choses ! 

Votre meilleur souvenir sur les jeux ?
M.T. : Ce sont les parties avec Eddy Rouault et Cédric Rouxel et contre l'Italie à l'Open International à Plaintel. 

S.R. : Ma participation au championnat du monde féminin par équipe, à Kesha en Chine reste probablement le plus beau souvenir. 
J'ai aussi toujours en tête le championnat d'Europe masculin par équipe et en - 23 ans, à Crema en Italie. J'y avais le rôle de coach. J'ai vécu toutes les parties comme si je les jouais.

A.C. : Lors des Championnats d’Europe à Créma en octobre 2016 où j’atteins les quarts de finale en battant 12-11 la Turquie, tête de série, après être mené 4-11 dans la partie. Un grand moment de joie avec mon coach de l’époque et partenaire de double mixte cette année, Sabrina Rouault.

Sabrina Rouault disputera l'épreuve du double mixte

Prêt(e)s pour ce championnat du Monde ?
M.T. : La préparation pour moi est un peu plus difficile, du fait que j'habite à 100 kms du boulodrome. Même si la mairie m'a mis en place un terrain qui manque un peu de longueur, la motivation est là : je m'entraîne tous les jours pendant deux heures. Mon objectif personnel est d'atteindre le carré final. Et que nous ramenions des médailles.

S.R. : Je suis très contente de pouvoir participer à ce premier championnat du monde en mixte. Ce qui manquait dans le passé à nos équipes féminines étaient principalement le tir volo. Aujourd'hui, je suis en confiance avec mon partenaire de double Aurélien Corbihan. Nous nous connaissons bien et notre complicité devrait être un atout. Un objectif : que nous représentions au mieux les couleurs de la France.

A.C. : Après une grosse opération du genou il y a six mois, l’enjeu physique était de taille pour être prêt pour ce Mondial en Argentine. La saison de raffa a été très bonne, en restant invaincu toute l’année. Les entraînements se sont bien déroulés, on a bien travaillé ! Je me sens prêt, j’ai hâte de partir, mes partenaires également. 
En individuel l’objectif est clair, j’ai envie de continuer de progresser et d’aller chercher une médaille mais la tâche s’annonce difficile. En double mixte, nouvelle compétition, on ne sait pas à quoi s’attendre, alors pourquoi ne pas rêver ? En individuel féminin, j'ai toute confiance en Meriem. Notre équipe sera soudée.

Aurélien Corbihan doublera les épreuves du simple masculin et du double mixte (ici lors de l'Euro de raffa volo à Créma en 2016)

Cette compétition regroupe de nombreux pratiquants jouant aussi au Sport-Boules ? Qu'en est-il de ce qui vous concerne ?
M.T. : Pour ma part, je joue beaucoup ... à la pétanque ! Mais la raffa volo reste ma pratique favorite.

S.R. : Je joue à la raffa volo mais j'ai d'abord commencé par la boule bretonne. J'aimerais bien dans le futur essayer la "boule lyonnaise". J'ai déjà passé quelques heures sur les bords des terrains en Loire-Atlantique pour apprendre le règlement 😊. Quand je ne joue pas, je peux animer ou co-animer des groupes en sport adapté autour du sport-boules.

A.C. : Je pratique le sport-boules chaque week-end et combine trois disciplines : raffa volo, sport-boules et boules bretonnes. J’ai choisi cette année de me préparer pour ces Championnats du Monde. Puis de me perfectionner en "lyonnaise" pour les championnats de 3ème division avec mes camarades de Saint Nazaire (44).

En juin, ce sera le retour de la raffa volo avec la préparation pour le Championnat de France à Feurs (42). Programme chargé avec les championnats régionaux de boules bretonnes. Cela m’amènera à jouer à peu près 120 concours cette année avec les trois disciplines confondues !

Sabrina Rouault, Meriem Tahraoui et Aurélien Corbihan représenteront la France au Mondial de raffa volo, Tucuman 2019


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales