http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   

Boutique

Actualité

J-4 pour l'ouverture du Mondial Masculin, Casablanca 2017
le 13-09-2017
par Christophe Campiglia
Délicieux mois de septembre ! Alors que l'Euro Féminin est encore dans toutes les têtes, voici le Mondial Masculin qui pointe le bout de son nez. Dimanche 17 septembre 2017, à 19h00 locale (20h00, heure française), une cérémonie suivie de la présentation des équipes ouvrira officiellement le Mondial Masculin, Casablanca 2017. Entrez doucement dans l'ambiance d'une compétition exceptionnelle.


La trilogie de Casablanca

C'est un véritable exploit que va réaliser la Fédération Royale Marocaine de Sport Boules : celui d'organiser successivement un Mondial Jeunes (2015), un Mondial Féminin (2016) et un Mondial Masculin (2017). Le défi est en passe d'être relevé par le président, monsieur Lahcen Bouhoud, et toute son équipe. Ils s'apprêtent à accueillir plus de 40 nations au boulodrome Maarif, sis à l'annexe du complexe sportif Mohamed V.

Monsieur Lahcen Bouhoud répond aux journalistes
(photo : Yacine Kafi)

Créée en 1956, la Fédération Royale Marocaine de Sport Boules renoue avec une histoire de grande organisation, après la mise en place, entre autres compétitions, du Mondial Seniors en 1967, des Mondiaux Jeunes en 1990 et 1997 et la première édition du Mondial "Juniors et Espoirs" en 1999. Au terme des six jours de compétition, cette trilogie accomplie ouvrira "le champ des possibles" aux autres fédérations.

Grégory Chirat (France), Nicola Pretto (Argentine), Pero Cubela (Croatie), quelques uns des noms à suivre à l'occasion du Mondial marocain

La France et la Slovénie en favoris, l'Argentine en surprise ?

Côté jeux, le spectacle devrait être au rendez-vous. Si les grandes nations devraient être au rendez-vous, les surprises devraient également ne pas manquer. En 2015 à Rijeka, la France avait terminé à la première place du classement FIB et avait partagé cette même place au classement des médailles avec la Slovénie. Le Liban et la Chine s'étaient invités sur le podium du tir de précision, l'Algérie et l'Argentine sur le podium du double, le Chili sur celui du simple, le Monténégro, l'Australie et l'Algérie sur celui du combiné.

Le championnat d'Europe 2016 à Nice a vu le retour de l'Italie, prenant les premières places des deux classements, celui de la Croatie, décrochant trois médailles et une quatrième place au classement FIB, et l'émergence du Monténégro, Miroslav Petkovic hissant son pays à la seconde place au classement des médailles. Quelques semaines plus tôt, à Monaco, l'Argentine démontrait au Mondial Jeunes qu'il fallait désormais compter avec elle, avec les confirmations de Nicola Pretto en tir de précision (à nouveau sacré aux Jeux Mondiaux à Wroclaw dans l'épreuve) et l'émergence de Lucas Hecker en tir progressif (médaillé de bronze avec 43 touches). La Croatie avait présenté une relève intéressante dans les tirs, prenant deux médailles d'or avec Bruno Kraljic (tir progressif), associé à Marin Cubela (tir rapide en double).

Christian Lacoste (à droite) et Frédéric Ruis (au centre) avec Claude Azéma, président de la CMSB, porteur de la candidature des Sports de Boules aux JO de 2024

Un nouveau président pour la FIB

Casablanca accueillera, en marge de la compétition, l'assemblée de la Fédération Internationale de Boules, chargée de renouveler le comité directeur de la FIB. Christian Lacoste, après huit ans de présidence, a décidé de passer la main. Un français devrait logiquement lui succéder, Frédéric Ruis, ancien président du club de Saint-Vulbas et secrétaire général de la FIB, étant le seul candidat.

L'assemblée aura également à se prononcer sur les deux vice-présidents (trois candidats), les sept conseillers (dix candidats) et les deux représentants des athlètes (deux candidats). Pendant le Mondial se déroulera également deux assemblées des instances africaines de boules. Au lendemain de la probable officialisation de Paris comme cité pour les Jeux Olympiques de 2024, nul doute que le CIO sera attentif au déroulement de la compétition et à l'écho médiathique qui en sera donné, aussi bien par l'organisation que par les fédérations participantes. La boule lyonnaise, avec ses épreuves dynamiques et entraînantes, écrivant sans cesse de nouveaux scénarios, pourrait alors se mettre à rêver d'olympisme.

En savoir plus :

Le Mondial Masculin, Casablanca 2017 en direct sur Sport Boules DIFFUSION.

Le site de la Fédération Royale Marocaine de Boules à partir de ce lien.

Le Mondial Masculin, Casablanca 2017 sur le site de la FIB.

Bruno Kraljic s'impose à Monaco en 2016 : revivre la finale sur Dailymotion.

Miroslav Petkovic fait lever Nice en 2016 : revivre la finale sur Dailymotion.

Revivre les championnats du Monde avec Sport Boules DIFFUSION.

Le boulodrome Maarif à Casablanca, théâtre de la compétition



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales