En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Super 16 Féminin : une étape à l'image de Tarare !
le 11-12-2015
par Christophe Campiglia
Après Belley (01) il y a quinze jours, Tarare (69) s'apprête à accueillir la seconde étape du Super 16 Féminin. Quand les meilleurs doubles de l'Elite Féminine se retrouvent au sein d'un club référence en matière de développement, la fête ne pourra être que belle.

Tarare au top sur et en dehors des terrains

Comment devient-on organisateur du Super 16 Féminin ? Odile Vulpas, la capitaine de l'ESB Monts de Tarare, explique le chemininent : "Après être montée en Elite l'année dernière, nous avons eu la possibilité et l'envie d'organiser une étape, avec l'espoir d'y participer en cas de maintien, c'était aussi cela qui était intéressant". La saison 2014-2015 aura vu la capitaine, Marina Venet et Estelle Triomphe briller, terminant dans le haut du classement, décrochant également deux victoires à Fareins et à Alonnes.


Du côté de Tarare, le terrain est propice aux initiatives :"Nous avons une structure intéressante : un boulodrome avec jeux intérieurs et extérieurs, un club qui se développe bien avec un centre de formation, des équipes en clubs jeunes et adultes, des concours pour les troisième et quatrième divisions. Tout cela nous a motivé pour accueillir les meilleurs doubles de l'Elite féminine".

Si les dessous de l'organisation ne relèvent pas d'anecdotes en amont, les surprises seront au rendez-vous pour le week-end : "Nous avons organisé cette étape à l'image de notre club : sympathique, bon enfant et convivial !"

Les clefs d'une manifestation réussie

La réussite d'une manifestation dépend d'une alchimie complexe, où chacun a un rôle à jouer. A Tarare, l'organisation s'appuye sur trois piliers essentiels : institutionnel : "La Mairie et l'Office des Sports nous ont apporté un soutien important", sponsors privés : "mon mari (Serge Vulpas) s'est chargé des démarches auprès de partenaires privés, qui ont répondu présents. Nous les remercions d'apporter le budget pour organiser ce Super 16" et forces humaines : "Nous avons un réseau d'amis et de boulistes qui se sont proposés pour le week-end. Certains sont des joueurs mais se sont libérés pour aider, comme Thierry Garel, Sébastien Varillon,...c'est vraiment sympa".

Il y a quinze jours, à Belley, les organisateurs avaient mis les joueuses dans les meilleures conditions, comme le confie Maud Fontannaud, la capitaine vainqueur de la première étape : "le staff nous a offert un accueil et une disponibilité de tous les instants, je tiens à les remercier". 


Les spectateurs ont également un rôle important, leur présence ajoute une plus-value incomparable aux athlètes et à la compétition. "Dans l'Ain, nous avons joué devant un public nombreux et connaisseur. Si le tir est souvent applaudi, là-bas même le point était salué et cela, quand on est joueuse, cela fait vraiment plaisir. Jouer devant un public averti, quel régal !!". 

Ce week-end, vous êtes donc attendus pour être acteur de la fête du côté de Tarare, samedi à partir de 15 heures et dimanche à partir de 08h30. 

Le Sporting Club de Paray en tête du classement

Comme la saison dernière, Maud Fontannaud, Aurélié Pouteau et Sesilia Mailehako sont en tête du classement. "Regagner la première étape du Super 16 Féminin, nous ne nous y attendions pas ! Le premier objectif était de sortir des poules. Nous abordons les parties avec l'objectif de prendre du plaisir avant toute chose" confie Maud Fontannaud, actrice de la victoire. "Aurélie était blessée, elle n'a pu que jouer quatre mènes en début de tournoi, j'ai enchaîné toutes les parties avec Sesilia".


Les trois joueuses évoluent désormais sous une idendité de club différente : de Ris Orangis, l'équipe est passée sous pavillon "Sporting Club de Paray". "Suite à quelques divergences avec notre ancien club, nous avons rejoint le Sporting, où nous avons été bien accueillies : il nous permet de nous entraîner deux fois par semaine, dans une très bonne ambiance. Nous sommes acceptées chez les hommes, je joue d'ailleurs en quadrette avec eux, c'est très sympathique". Le club est situé à Paray-Vieille-Poste, tout à côté d'Orly : "nous jouons au pied des pistes, c'est assez impressionnant". De quoi faciliter un nouvel envol pour la formation de l'Essone.

Le regard de la capitaine sur ses deux partenaires révèle une équipe soudée : "Sesilia, cela fait désormais douze années que nous jouons ensemble, cela compte beaucoup. Elle était ma partenaire à son arrivée en métropole. Après une pause de deux années, nous ne nous sommes plus quittées depuis. Aurélie jouait à Mitry-Mory, mais le club n'avait plus de féminines et elle se retrouvait seule. Nous étions encore en club sportif sur Ris-Orangis et comme il ne faut jamais laisser quelqu'un seule sur la route, surtout une jeune, elle est rentrée dans notre équipe. Car je suis la doyenne dans tout cela ! (rires)". 


La saison dernière s'est conclue à une quatrième place avec deux étapes remportées à Bourg-les-Valence et Le Puy-en-Velay. Pour cette nouvelle campagne, les objectifs sont clairs : "Avant toute chose, se refaire plaisir comme on a pu le connaitre à Belley, on a joué à merveille. Ensuite, pourquoi pas, monter d'un cran par rapport à la saison dernière et aller plus haut ?"

Premiers éléments de réponse, samedi à partir de 15h00. Quarts et demi-finales dimanche matin à partir de 08h30, finale dimanche à  14h00 !

Photos : Patrice Deymonaz, Sport Boules Magazine

En savoir plus :

Le programme avec les partenaires locaux à partir de ce lien

Le Super 16 Féminin en direct intégral sur Sport Boules DIFFUSION.




Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales